On revient très bientôt !

Mis en ligne le mardi 8 avril 2008 aux alentours de 19:58

Mes sincères excuses pour la pause inopinée prise par ce blog mais d'importants projets sont en cours chez MotsAndCo. Au sein de ces derniers, un qui me tient plus particulièrement à coeur : un nouveau site web pour MotsAndCo. Ce dernier reprendra les contenus, objectifs et thématiques de ce blog, de cet autre, ainsi que du site vitrine de l'agence ! Un tout-en-un qui sera, du coup, plus proche de vous, plus réactif et plus interactif ! Le décompte est lancé, MotsAndCo V2 le sera aussi bientôt.

Vous aimez ce post ? Parlez-en sur votre blog en utilisant ce lien.
Aucun commentaire pour le moment. Quelle est votre opinion ?


De l'art de remercier les internautes.

Mis en ligne le mardi 18 mars 2008 aux alentours de 08:41

A la suite de ce post où je signalais l'attitude très positive d'un entrepreneur italien, j'ai reçu une réponse de ce dernier qui, ne parlant pas français, m'avouait ne pas comprendre ce que je disais sur lui mais...

I firmly believe that the only chance for Clipperz to succeed and become a profitable company is to listen to our users and act consequently. Both me and my partner Giulio try to do this everyday. Btw, my responses are all manual, nothing "semi-automatique", we are not that sophisticated! Thx.

Excellente mentalité ! Bravo à lui et son partenaire.

Vous aimez ce post ? Parlez-en sur votre blog en utilisant ce lien.
Aucun commentaire pour le moment. Quelle est votre opinion ?


Les réseaux sociaux et vous ?

Mis en ligne le mercredi 12 mars 2008 aux alentours de 08:17

Dans le cadre de la renaissance progressive d'une liste de discussion qui fût longtemps un lieu de partage et d'échange plus qu'agréable, son créateur [laurent Soron] a posé une suite de questions cruciales concernant les réseaux sociaux. Pour le moment, peu de réponses mais j'aimerais ici vous apportez les miennes dans le but d'avoir les vôtres. Le thème est en effet très intéressant pour un gestionnaire de communauté comme votre dévoué serviteur.

Questions :

  1. Utilisez-vous les réseaux sociaux?
  2. Quel est votre préféré? Pourquoi?
  3. En avez-vous profité?

Mes réponses :

1/ Oui.. en créant même à travers des outils de gestion communautaire comme Ning ou Jamespot.

2/ A l'heure actuelle, je suis très fan de http://soup.io/ qui n'est pas à franchement parler un réseau social mais centralise la présence web de pas mal de mes amis. Je les suis via Spokeo qui a le même objectif. Niveau réseau social "classique" : Plaxo a beaucoup évolué et devient vraiment intéressant, de même linkedin qui intégre des fonctionnalités à la Facebook, que je délaisse de plus en plus (comme bcp selon les stats).

3/ Je teste, vois si je gagne (temps, contacts, projets..) + que je donne et ne reste que si c'est le cas. Je profite donc bien des réseaux mais selon la loi de Pareto : 80% de réseaux où l'on passe plus de temps à remplir sa fiche qu'à y revenir.. et 20% où l'on va vraiment trouver sa place !

C'est à vous !

Vous aimez ce post ? Parlez-en sur votre blog en utilisant ce lien.
Aucun commentaire pour le moment. Quelle est votre opinion ?


Les 6 règles de fair-play du freelance.

Mis en ligne le dimanche 2 mars 2008 aux alentours de 16:51

Prenant comme base les règles édictées par Zefanclub.com [sorte de Facebook du footeux webisé], je propose ces 6 règles du freelance à votre appréciation bienveillante :

1re règle : «Mes clients je supporterai avec honnêteté »
2e règle : «Mes nombreux concurrents je respecterai»
3e règle : «L’esprit de l'indépendance je chérirai »
4e règle : «Le contrat signé et paraphé sera la loi pour tous»
5e règle : «Dans la défaite, maîtrise et dignité»
6e règle : «Dans la victoire, je respecterai mon banquier et ceux qui m'ont aidé à en arriver là»

J'avais dans l'idée d'une 7ème, mettant en scéne deux freelances s'échangeant leur maillot de corps après une lute acharnée sur le même appel d'offres, mais j'ai préféré reculer devant le côté sexiste de la chose ;o

Vous aimez ce post ? Parlez-en sur votre blog en utilisant ce lien.
Aucun commentaire pour le moment. Quelle est votre opinion ?


La négociation : comprendre plus qu'écouter.

Mis en ligne le lundi 25 février 2008 aux alentours de 10:20

Voilà quelque chose que l'on fait constamment en indépendant : Négocier.. avec ses clients, sur le prix des prestations.. avec ses prospects, sur la dead-line d'un futur projet.. avec soi-même, quand on a pas envie de travailler ce matin mais que le seul salaire que vous allez recevoir est celui que vous allez tirer de votre dure journée !

Alors que j'en parlais avec un ami mexicain, il m'a cité une phrase que je vais mémoriser : " Negociar no es oír qué dicen, sino averiguar qué quieren ", soit " Négocier n'est pas entendre ce que les autres disent sinon comprendre ce qu'ils veulent vraiment ". J'adore.. pas vous ?

Fyi : après recherches, j'ai trouvé l'auteur de cette citation: Reinhard Selten, prix Nobel 84 d'économie. Merci à lui.

Vous aimez ce post ? Parlez-en sur votre blog en utilisant ce lien.
Aucun commentaire pour le moment. Quelle est votre opinion ?


3 bonnes (ou mauvaises) raisons de devenir freelance.

Mis en ligne le dimanche 10 février 2008 aux alentours de 08:08

Un récent article de l'entreprise citait 6 raisons souvent entendues pour se mettre à son compte. J'aimerais apporter mon modeste point de vue sur 3 d'entres elles car il s'agit des principales motivations que tout prétendant freelance a généralement avant de se lancer... et de s'apercevoir qu'elles ne correspondent aucunement à son futur statut.

1. Vous pensez que cela vaut mieux que d’être au chômage.

Si je ne peux qu'être d'accord sur l'idée, je crois aussi que l'ample protection sociale dont dispose les chômeurs français est un acquis dont ils doivent profiter pour prendre le temps de mieux se connaitre avant d'éventuellement se lancer. Il est toujours facile de penser que ne trouvant aucun CDD/CDI, el mieux est encore de se le créer - ok, mais pas n'importe comment. Si vous le faites trop vite, sans vous y préparer, vous allez y gacher jusqu'à vos dernières économies et devoir reprendre de zéro vos demandes d'allocations.

2. Vous voulez gagner beaucoup d’argent.

Qu'on me montre un freelance multi-millionnaire et peut-être que j'arrêterais de rigoler en entendant ce genre d'argument !

3. Vous voulez être votre propre patron.

Sans doute la meilleure des motivations. Si vous vous sentez frustré dans votre emploi et que vous débordez d'idée sur une thématique encore peu exploitée : FONCEZ. Cependant, acceptez aussi de ne plus être guidé, aidé et en parallèle à cela, de vous trouver votre propre salaire chaque mois. Le revers de la médaille est parfois plus difficile à accepter que la grisante liberté qu'un ex-salarié va trouver en devenant indépendant.

Et vous chers collègues, qu'est ce qui vous a poussé à devenir freelance ?

Vous aimez ce post ? Parlez-en sur votre blog en utilisant ce lien.
4 commentaires pour le moment.. Quel est le votre ?