Le freelance est-il l'avenir de l'homme ?

Lu tout récemment sur le réseau des Blogs Emploi [excellente initiative dont je reparlerais prochainement], ce post récent qui pose là une excellente question :

Sommes-nous en train d'assister à une évolution irrésistible au terme de laquelle le contrat freelance sera, sinon la norme, aussi répandu que CDI, CDD, ou intérim ?

Devant les [rares] prospects qui m'ont déjà demandé de les rejoindre comme salarié car ils n'ont pas l'habitude du travail à distance ou n'ont pas envie d'externaliser leurs prestations, j'avoue que j'ai souvent apprécié de voir que le recours aux freelances était peu à peu vu comme une chose " normale ".. Cependant, je partage complètement les doutes de l'auteur de ce post qui avoue qu'il " ne souhaite pas du tout cela, pas par crainte de voir de plus en plus de freelances me concurrencer, car chacun est unique et je suis persuadé qu'il y aura toujours de la place pour chacun (à condition d'être bon et d'aimer cela, bien sûr !) mais, entre autres, parce que le "tout freelance" comporte un risque grave : celui de voir naitre des entreprises fourre-tout, tellement flexibles et variables qu'elles n'auront plus de vision d'avenir. ".

Je n'aurai pû dire mieux.

Le clavier est à vous

Idée de Sandrine Szabo, le lundi 13 août 2007 à 21:10 [lien]

Un freelance fonctionne, la plupart du temps, avec plusieurs clients.

Les mandats à 100%, s'ils offrent un certain confort, restent dangereux pour un freelance.
Ils le coupent de toute prospection / relation commerciale et peuvent en plus se terminer du jour au lendemain sans préavis (contrairement à un CDI).

Un freelance a un coût élevé également car il y a un risque pour lui de ne pas avoir le plein emploi.

C'est un statut qui nécessite un solide sang froid pour faire face aux moments difficile.

C'est enfin quelqu'un qui en plus de son domaine d'expertise, doit faire preuve d'un bon sens du contact et être capable d'aller "pêcher" des clients si besoin.

C'est pour l'ensemble de ces raisons que le freelance n'est pas un statut qui se généralisera.

On le remarque plus dans les périodes d'emploi fort, car les trouver devient difficile et du coup le statut semble attractif.
Et puis comme vous l'avez souligné : Tout le monde ne supporte pas les risques de ce statut ;-)

Faites le sondage autour de vous pour vous en convaincre.

Si cela ne vous rassure toujours pas, sachez que selon un institut de sondage français, 70% des français aimeraient être fonctionnaire !

Il y a donc peu de risque :D

Idée de MiKE, le mardi 14 août 2007 à 01:40 [lien]

Merci de ton commentaire Sandrine.

J'avais déjà parlé de ce dernier point au sein d'un précédent post : la France ne forme pas, à mon sens, à devenir créateur d'entreprise ou indépendant mais à chercher un job sûr et une place " à l'abri ", ce qui est triste car
1/ il va être de plus en plus rare d'en trouver, que feront ceux qui continueront d'en chercher ?
2/ c'est la création de sociétés qui booste l'emploi et non l'inverse.

 

Les commentaires pour ce billet sont fermés.



   


Parse error: syntax error, unexpected '?' in /home/bioquimi/www/jourapresjour/ecrire/tools/bbclone/var/last.php on line 726